À quoi sert Jaurès ?

Gilles Candar historien français, spécialiste des XIXe et XXe siècles et des gauches françaises.
Il est président de la Société d’études jaurésiennes depuis 2005, à la suite de Madeleine Rebérioux, directeur du bulletin Jean Jaurè

Invité d'honneur

s (1982-1989), puis des Cahiers Jaurès (2004-2008). Il a publié plusieurs recueils de textes choisis de Jean Jaurès. Avec Madeleine Rebérioux (1920-2005), il est chargé de la coordination des Œuvres de Jean Jaurès chez Fayard (huit volumes parus en 2000, 2001, 2009, 2011, 2012 et 2013 sur dix-sept prévus au total). Il est aussi membre depuis 1992 du comité de rédaction de la revue Mil neuf cent : Revue d’histoire intellectuelle et du conseil d’administration de l’association Ent’revues qui édite La Revue des revues1.
Il est actuellement professeur d’histoire en hypokhâgne et en khâgne
Il eut jadis une activité militante soutenue, à la Ligue des droits de l’homme. Il est depuis 2007 membre du conseil politique du club Gauche avenir.

À quoi sert Jaurès ?

Par Gilles Candar
Président de la Société d’études jaurésienne

Le regain d’intérêt pour l’homme, sa vie et son œuvre est réel, même s’il reste mesuré. Or voici quelques décennies encore, le destin d’un homme politique en complet veston de la IIIe République apparaissait difficilement compatible avec celui de héros. Les temps ont changé, et sans doute nos contemporains s’intéressent plus au fond des choses et moins aux apparences ou aux gadgets romantiques qu’on se l’imagine parfois. Jaurès a défendu les exploités, les dominés, en sachant élargir cette notion. C’est à la fois un combat « de classe » comme on disait jadis, et autre chose, un combat pour l’humanité, dans toutes les composantes du terme, pour la paix, la civilisation, la liberté et l’égalité. Et Jaurès est mort assassiné…Lire la suite

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.