Archives sept/20 15

 


Conférence Avec Mme Catherine Moulin,  agrégée d’Histoire et membre de la société d’études jaurésiennes, elle nous parlera de:

les déplacements de Jean Jaurès en région “Rhône-Alpes” et en Suisse

Mme Catherine Moulin agrégée d'Histoire et membre de la société d'études jaurésiennes

Mme Catherine Moulin agrégée d’Histoire et membre de la société d’études jaurésiennes

Jaurès est venu une trentaine de fois dans les départements qui constituent l’ actuelle région RA et deux fois en Suisse en 1902 et 1907. Ces déplacements couvrent tout la période de la vie politique de Jaurès (de 1886 à 1914).

le 1ère partie présente :

Une périodicité de ces déplacements ( Jaurès vient d’abord à l’ appel d’ouvriers en grève dans les années 1893 – 1900, mais aussi dans le contexte de l’ affaire Dreyfus et du débat sur la laïcité (1898 – 1900) enfin à partir de 1901 s’affirme le caractère plus spécifiquement socialiste de ses visites),

la 2ème partie:

Une présentation du déroulement concret des déplacements ( invitation, lieu des réunions, public, le “rite ” de la réunion publique, les autres temps forts: vins d’honneur, banquets, manifestations….) ;

la 3ème partie:

Elle est consacrée aux thèmes abordés par Jaurès lors de ses discours.

 

Pourquoi ont-ils tué Jaurès!

Entretien avec M. Dominique Ziegler autour de sa pièce ,réalisé par Mme Aziza Zaïdane, le 14 octobre 2014

* Est-ce que l’idée de mettre en scène “ pourquoi ont-il tués Jaurès? “ vous aurez quand-même traversé l’esprit sans la rencontre avec le président du Cercle genevois de Jean Jaurès, M. François Courvoisier?

François Courvoisier a été à l’origine indirecte du projet. Sa fille Françoise dirige le Théâtre de Poche et a baigné dans le souvenir de Jaurès, puisque François est ce qu’il convient d’appeler un ” Jauressien” historique. Sans cette concordance d’intérêts, le projet n’aurait peut-être pas vu le jour.

* Si c’est le cas, pourquoi?

Je me serais sans doute intéressé un jour ou l’autre à Jaurès, puisque mon travail théâtral s’axe autour des questions de pouvoir et des moyens d’advenir à une société égalitaire et harmonieuse. Jaurès a consacré sa vie à la lutte pour l’avènement d’un socialisme humaniste. Il est unes rares a être resté intègre, ce qui lui a couté la vie. Il est fort probable qu’un jour ou l’autre j’aurais écrit une pièce sur lui, mais sans doute pas aussi vite. Les Courvoisier, père et fille, ont accéléré le processus.

* Que représente Jaurès à un jeune homme de votre âge?

Beaucoup de choses. L’intégrité, l’incarnation de la synthèse la plus aboutie entre production intellectuelle et action politique, le combat contre le militarisme, le nationalisme, le capitalisme, toutes ces choses qui sont toujours d’une actualité brûlante.

“…C’est pour ça que Jaurès est plus que jamais d’actualité!” 

Dominique Ziegler écrivain, dramaturge et metteur en scène est l’auteur et le metteur en scène de Pourquoi ont-ils tué Jaurès?

Dominique Ziegler écrivain, dramaturge et metteur en scène est l’auteur et le metteur en scène de
Pourquoi ont-ils tué Jaurès?

.

* En quoi est-ce nécessaire d’en parler maintenant?

Le socialisme actuel, en tout cas en Occident, n’a plus rien à voir avec celui que défendait Jaurès. Il est temps de remettre les pendules à l’heure. La vie et l’œuvre de Jaurès peuvent être notre boussole à l’heure des trahisons et du flou idéologique. Ses analyses sont plus que jamais d’actualité que ce soit sur le pouvoir de l’élite capitaliste, sur la nécessité de réformer la société tant par l’action parlementaire que par l’action de la société civile.

* Jaurès était convaincu que les injustices et les inégalités n’étaient pas la faute à pas de chance mais le fruit de choix politique qui ont toujours favoriser quelques uns au détriment de tous les autres. Le parti socialiste français, qui est au pouvoir aujourd’hui, a cessé ce combat ! Non seulement, il remet en cause ses fondements politique mais encore plusieurs de ses élus sont traînés par la justice que pensez vous de ce parti et que croyez-vous aurait pensé Jaurès qui incarne une grande figure de ce même parti?

Ce qui est amusant (ou tragique) c’est que les critiques que Jaurès faisait au Parti Républicain à l’époque s’appliquent parfaitement à la politique du PS français actuel: républicanisme de pacotille, discours pseudo-émancipateurs, mais dans la réalité des faits, défense unilatérale de la bourgeoise d’affaires, participation aux entreprises économiques et militaires néo-coloniales. Bref, Jaurès se retourne sûrement dans sa tombe devant le lamentable spectacle qu’offrent ces pseudo-socialistes français. Aujourd’hui il les combattrait, bien évidemment.

* En ces temps d’ostracisme systématique des intellectuels par les faiseurs de « pensée unique », dans une société où l’on a tué l’espoir, des corporatismes les plus étriqués, des intégrismes, des conservatismes de tous ordres soumettent toute la planète à une périlleuse partie de bras de fer où les plus faibles sont cruellement écrasés.
A votre avis, qui pourrait prendre la défense de ces faibles, aujourd’hui ?

Jaurès, s’il était vivant! Ses héritiers lointains sont à chercher surtout en Amérique Latine du côté du Vénezuala ou de la Bolivie ou, fait extrêmement rare, des dirigeants issus du peuple  ont réussi à réaliser des programmes sociaux et à changer la vie de milliers de démunis dans un contexte pourtant très défavorable. Ceux-là doivent servir d’exemple aux hommes politiques européens. Mais l’avenir est évidemment en Europe, comme ailleurs du côté de la Société civile. C’était d’ailleurs le vœux le plus cher de Jaurès , qui invitait le peuple à ne jamais oublier ” l’idéal”.

* Jaurès fut assassiné par l’extrême droite parce qu’il s’arc-boutait contre la guerre et dénonçait ses causes. Il fut en quelque sorte le premier fusillé pour l’exemple. Partager-vous son diagnostic : “le capitalisme porte la guerre comme la nuée porte l’orage ! “?

Totalement. On l’a vu avec les guerres pour le pétrole. C’est pour ça que Jaurès est plus que jamais d’actualité.

*Il me semble que votre pièce est celle qui trace et peigne le mieux Jean Jaurès, pourtant son succès reste restreint à un public de connaisseurs. Pensez-vous que les suisses connaissent mal ou ignorent carrément Jaurès?

 


C’est un problème qui dépasse le cadre des Suisses ou des nationalités. L’apolitisme , l’oubli des grands combats passés pour l’émancipation, sont devenus monnaie courante en Occident. Cela obéit bien sûr à une stratégie de domination des élites capitalistes, pour qui l’acculturation des masses est une arme précieuse. Mais avec notre spectacle , nous avons réussi à donner à connaître la pensée et les combats de Jaurès à plusieurs centaines de spectateurs, c’est déjà ça.

 * Un formidable moment de théâtre, un tel concentré d’événement, une mise en scène fluide, avec des acteurs de talent, un dialogue qui avance sans cesse, un sujet passionnant et une interprétation bluffante, c’est comme si nous participions tous à raconter collectivement une histoire, celle d’un homme, et quel homme, celui qui depuis toujours, s’est battu pour la justice et la paix jusqu’à les payées au prix de sa vie!
un vrai challenge! Quel sera le prochain?

Merci beaucoup de vos compliments, ça me touche; je rappelle qu’il s’agit du fruit du travail de tous les corps de métier impliqués dans ce spectacle.
La prochaine pièce parle de Molière au moment où il présenta sa pièce Tartuffe, qui lui vaudra menaces de mort et censure de la part d’une bonne partie de la hiérarchie ecclésiale et de la cour. Il s’agit de parler de la liberté d’expression de l’artiste, et de son rapport au pouvoir.

*Le 24 novembre 1912, dans la cathédrale de Bâle, Jean Jaurès soutenait son discours pour la paix:

“…La pensée et la paix remplit toutes les têtes et si les gouvernements sont indécis et hésitent, nous devons mettre en œuvre l’action prolétarienne. C’est là l’œuvre de ce Congrès. Il n’y en a pas de plus noble! Déjà tant de pensées, déjà tant d’espoirs se sont élevés vers cette voûte. Mais quelque haut que puissent s’être envolés ces rêves, il ne peut rien y avoir de plus sublime que la volonté de faire vivre la Justice et la Paix.”
Croyez-vous que la Suisse pourtant neutre, est passé à côté de ce discours en ignorant Jaurès?

Jaurès avait beaucoup d’amis en Suisse et son message n’est pas passé inaperçu, votre association en est la plus belle preuve. Il ne faut pas confondre les habitants d’un pays et son gouvernement. La Suisse officielles (le gouvernement, l’élite économique) est l’émanation de la bourgeoisie d’affaires; elle avait donc tout intérêt à ignorer le massage de Jaurès.

* Est-ce qu’il vous a traversé l’esprit de proposer votre pièce aux écoles pour que les jeunes puissent connaitre un homme d’exception comme Jaurès?

Beaucoup d’élèves sont venus voir la pièce à Genève. Je n’ai pas pensé la reprendre uniquement pour des scolaires, c’est une bonne idée; après, il y a des problèmes de moyens, qui sont malheureusement inhérents aux métiers du théâtre.

Les commentaires sont fermés.